alt arrow right chevron right Assurance professionnelle chevron right Responsabilité civile professionnelle

La Responsabilité civile professionnelle (RC Pro)

La Responsabilité civile professionnelle (aussi appelée RC Pro ou RCP) est l'assurance vie de votre société. Parfois obligatoire, dans tous les cas fortement recommandée, elle vous protège en cas de dommages causés à un tiers.

En effet, les conséquences financières d'une indemnisation peuvent être dramatiques ! La RC Pro vous permet d'exercer en toute sérénité : s’en passer est une mauvaise idée… Vous pouvez souscrire votre RC Pro en ligne en 3 minutes et vous concentrer sur le business.

Responsabilité civile professionnelle
Plus de 1 000 activités
assurées : trouvez la vôtre !
 
search icon

La RC Pro : un contrat incontournable

Quelles situations l’assurance RC Pro couvre-t-elle ?

La RC Pro couvre les dommages provoqués à un tiers dans le cadre de son activité, par exemple :

  • Un développeur informatique qui provoque une brèche de sécurité sur le site de l'entreprise cliente, affectant le business de celle-ci ;

  • Un conseiller en gestion de patrimoine qui fait une erreur sur un placement et porte préjudice à son client ;

  • Un coiffeur, à domicile ou en salon de coiffure, qui blesse accidentellement un client en manipulant son matériel ;

  • Un agent commercial de l'immobilier qui provoque un dégât matériel lors d'une visite d'appartement ;

  • Une start-up d'événementiel dont un ingénieur du son provoque une perte d'audition d'un artiste à la suite d'une erreur de réglage.

Assurance responsabilité civile professionnelle

Prise en charge de vos indemnités en cas de litige grâce à la RC Pro

Malgré toutes les précautions et l’expérience, ces situations peuvent arriver au moment où l’on s’y attend le moins. Les frais de défense et les indemnités dues en cas de litige peuvent monter à plusieurs milliers d’euros et impacter gravement vos finances si vous n’avez pas la trésorerie suffisante pour y faire face.

Les coups durs n’arrivent heureusement pas tous les jours, mais que vous soyez un indépendant, une start-up ou une PME déjà bien installée, si vous n’y êtes pas préparé, les conséquences peuvent être graves ! Les éventuelles indemnités à verser à la victime sont alors prises en charge par l’assurance RCP, selon les niveaux de garanties.

Plutôt que de voir l’assurance RC Pro comme une charge, il faut la voir comme une provision. Souscrire une assurance RC Pro en ligne en quelques clics, c’est s’équiper du bouclier qui vous protègera en cas de coup dur.

Responsabilité civile professionnelle - Prise en charge indemnités

La responsabilité civile est-elle obligatoire ?

La règle générale

La Responsabilité civile professionnelle n'est pas toujours obligatoire d'un point de vue légal ou réglementaire.

Elle est cependant obligatoire pour un certain nombre de métiers emblématiques que sont les professions réglementées :

  • Santé : médecins, dentistes, pharmaciens, sages-femmes, infirmières, ostéopathes, masseurs-kinésithérapeutes... ;

  • Droit : avocats, notaires... ;

  • Services financiers : banques, gestionnaires, agents et courtiers d'assurance, experts-comptables et comptables... ;

  • Mais aussi : professionnels du bien-être, de l'immobilier, du service à la personne, etc.

Pour les autres activités, une RC Pro n’est pas forcément obligatoire, mais fortement recommandé. En effet, les conséquences de dommages causés peuvent aller jusqu'à la faillite, selon le montant des indemnisations !

Responsabilité civile professionnelle - Obligatoire règle générale

Les professionnels de santé

Les professions de santé font partie des plus réglementées, du fait de l'importance des responsabilités en jeu. La loi Kouchner du 4 mars 2002 concernant les droits des malades et les devoirs des médecins a notamment rendu obligatoire la souscription d'une assurance responsabilité civile pour tous les libéraux. Pour les salariés, c'est à l'établissement employeur de faire la démarche.

Les décisions et actes pratiqués par les médecins, infirmiers, dentistes ou autres peuvent avoir des conséquences très importantes sur la santé des patients. Ceux-ci peuvent être amenés à chercher la responsabilité du praticien en cas de problème. Il revient alors au plaignant de prouver la faute commise.

En cas de procédure judiciaire, les risques notamment financiers sont élevés pour le praticien mis en cause. Il est donc primordial pour les praticiens de choisir la bonne assurance pour protéger efficacement leur responsabilité, et donc leur situation.

Responsabilité civile professionnelle - Professions santé

Les métiers du conseil

Les métiers du conseil sont emblématiques des enjeux de responsabilité civile professionnelle. En effet, votre client fait appel à vous pour des compétences bien spécifiques dont il ne dispose pas suffisamment en interne. La prestation attendue représente un fort enjeu business, stratégique et financier pour le client.

Les informations partagées sont confidentielles et sensibles, et les recommandations stratégiques ont un impact direct sur le business. Les principaux risques rencontrés sont la divulgation d'informations confidentielles et le défaut de conseil. Les risques de conflit avec le client au cours ou à l'issue de votre prestation sont donc élevés.

Une RC Pro est parfois obligatoire pour exercer, en tant que conseiller en investissement financier par exemple. Mais compte tenu des conséquences financières et des risques d'image en cas de procédure et de condamnation, une assurance est indispensable dans le secteur du conseil.

Responsabilité civile professionnelle recommandée

Le secteur du bâtiment

Depuis 2014, les entreprises du BTP ont l'obligation d'avoir une assurance RC Pro et une garantie décennale. La RC Pro permet de couvrir les dommages provoqués dans l'exercice de votre activité ou au cours d'une prestation. Par exemple, si la pose d'une cloison ou d'un carrelage n'a pas été correctement réalisée, ou qu'il y a des risques de sécurité, un client peut mettre en cause votre responsabilité.

Il est désormais obligatoire de mentionner sur vos devis et factures vos mentions légales, comportant l'information de votre couverture d'assurance. Plus qu'une obligation, c'est aussi une information rassurante pour le client, qui sera plus enclin à faire appel à vos services en sachant que vous êtes parfaitement en règle et bien couvert.

Les enjeux financiers sont souvent très élevés lorsqu'il s'agit d'une construction ou de travaux d'amélioration ou de mise aux normes au sein d'un bâtiment. En cas de réclamation, de procédure et de condamnation, les risques financiers et réputationnels peuvent être dramatiques.

Responsabilité civile professionnelle - Obligatoire bâtiment

Les experts-comptables

L'expertise comptable fait également partie des professions les plus réglementées, compte tenu des devoirs de confidentialité et risques financiers en jeu avec les clients. Les risques sont nombreux, par exemple en cas d'erreurs, négligences ou omissions qui peuvent provoquer une perte de données ou un manque à gagner pour le client.

Une Responsabilité civile professionnelle est obligatoire si vous exercez en libéral. Si vous êtes salarié ou en stage, elle n'est pas obligatoire compte tenu du fait que vous êtes couvert par l'employeur. Cependant, les niveaux de protection du contrat collectif peuvent être insuffisants.

Une RC Pro complémentaire à celle de l'employeur permet de couvrir toutes les situations, car si un tiers vient chercher votre responsabilité personnelle pour une situation non liée à votre entreprise, vous n'êtes pas couvert par la RC Pro de votre employeur. Enfin, la garantie protection juridique est généralement recommandée pour votre profession, ce qui influe sur le montant de la prime.

Responsabilité civile professionnelle - Experts comptables

RC Pro et auto-entreprise

L'auto-entrepreneur engage sa propre responsabilité

La particularité de l'auto-entrepreneuriat est que vous êtes votre propre patron : vous gérez votre activité comme vous le souhaitez, en toute indépendance. La contrepartie est que vous êtes le seul exposé aux risques de votre activité, car vous êtes responsable des dommages pouvant être provoqués !

Pour un certain nombre d'activités réglementées, une assurance est obligatoire pour exercer. Mais même s'il n'y a pas d'obligation légale ou réglementaire, un auto-entrepreneur devrait toujours choisir une formule adaptée à l'entrepreneur individuel.

En cas de mise en cause de votre responsabilité, vous vous exposez à des frais de justice et à des indemnités qui peuvent peser très lourd dans vos comptes. Les professionnels confrontés à des procédures ne s'en remettent parfois pas financièrement, et peuvent être amenés à mettre la clé sous la porte. D'où l'importance de bien se couvrir dès le lancement de son activité.

Responsabilité civile professionnelle - Autoentrepreneur responsabilité

La responsabilité de l'auto-entrepreneur est illimitée

L'auto-entrepreneuriat vous expose à une responsabilité illimitée dans le cadre de votre activité. Cela signifie qu'en cas de mise en cause en justice de la part d'un client, vous pourriez être amené à engager votre patrimoine personnel en cas de dépenses non prévues.

Pour de nombreux entrepreneurs individuels, cet aspect n'est pas toujours connu. Cela représente pourtant un risque très élevé, non seulement pour son activité, mais également pour sa situation personnelle, et donc celle de sa famille et de ses proches.

Un nouveau régime permet cependant d'éviter de mettre en danger son patrimoine personnel. Le régime de l'auto-entreprise à responsabilité limitée (AERL) permet en effet de bénéficier des mêmes avantages de l'auto-entrepreneuriat, tout en circonscrivant les enjeux financiers aux biens professionnels. Seuls ceux-ci peuvent donc être saisis en cas de problème, et aucune dépense personnelle ne peut être engagée, ce qui constitue une protection rassurante pour l'entrepreneur.

Responsabilité civile professionnelle auto-entrepreneur - Responsabilité illimité

Comment choisir sa RC Pro ?

Adapter la garantie à votre chiffre d'affaires

La RC Pro repose essentiellement sur le chiffre d'affaires pour définir le montant de garantie le plus adapté. Pour disposer d'une protection efficace et en accord avec la taille de son entreprise, il convient de sélectionner un montant de garantie adapté à son chiffre d'affaires.

On considère généralement qu'en dessous de 500 000 € de chiffres d'affaires, le montant de garantie doit être identique. Au-delà, le niveau de garantie peut être légèrement inférieur.

Pour des chiffres d'affaires très élevés, de plusieurs dizaines ou centaines de millions d'euros par an, le montant de garantie est généralement de quelques millions d'euros, afin de couvrir les éventuels sinistres importants pouvant survenir.

Responsabilité civile professionnelle - Choix garanties CA

Sélectionner les garanties optionnelles

Lorsque vous souscrivez votre RC Pro, il est important de sélectionner les options qui correspondent le mieux à votre secteur et à votre situation spécifique. Il est bien entendu du rôle du courtier de vous recommander l'offre la plus adaptée, mais certaines garanties sont optionnelles.

Les options les plus courantes sont la Responsabilité civile exploitation, la protection juridique, la perte financière, la garantie cyber...

Ces garanties peuvent parfois ne représenter qu'un léger surcoût par rapport au montant initial, et peuvent être très utiles pour compléter votre niveau de protection. Mieux vaut bien vous renseigner !

Responsabilité civile professionnelle - Choix garanties optionnelles

La couverture USA et Canada

Parmi les options de la Responsabilité civile professionnelle, la garantie USA et Canada permet de couvrir votre activité réalisée en Amérique du Nord.

La plupart des contrats peuvent vous couvrir en Europe et dans le monde entier, mais il existe généralement une exclusion pour les Etats-Unis et le Canada. En effet, la culture juridique nord-américaine est très différente de la nôtre. Les clients sont bien plus procéduriers qu'en France, et les montants des indemnisations peuvent s'élever à plusieurs millions d'euros.

Pour ces raisons, les contrats excluent généralement cette zone, mais il est possible de rajouter cette protection en option. C'est particulièrement utile pour ceux qui commencent à s'exporter à l'étranger et qui souhaitent éviter tout risque financier pour leurs activités à l'étranger.

Responsabilité civile professionnelle - Couverture USA et Canada

RCE vs RC Pro

Une différence dans les sinistres couverts

Il n'est pas rare de confondre les garanties RC Pro et RCE. La Responsabilité civile professionnelle (RCP) couvre les dommages provoqués dans l'exercice de son activité, tandis que la Responsabilité civile exploitation (RCE) couvre les dommages provoqués dans le cadre de son exploitation.

L’exploitation correspond au fonctionnement au quotidien : ouverture des portes et fenêtres, allées et venues des employés dans les bureaux, utilisation des postes informatiques ou des machines, manipulation d’objets…

La RCE couvre donc les dommages provoqués à autrui, comme une fenêtre cassée chez un client, ou une blessure provoquée à un fournisseur par un carton qui tombe d'une étagère... Ces dommages ne sont pas couverts par la RC Pro, et doivent donc être couverts par la RCE.

RC vs RCE - Différence sinistres couverts

Une différence dans son obligation

A la différence de la RC Pro, la RCE n’est pas obligatoire, y compris pour les professions réglementées. Il n'est jamais exigé spécifiquement que la garantie RCE soit souscrite. Il s'agit cependant d'une garantie de base qui est généralement incluse dans les contrats RC Pro.

Dans tous les cas, le Code civil implique que tous dommages causés à autrui doivent être réparés. Cela signifie qu'en l'absence d'assurance, les dégâts doivent être pris en charge financièrement directement par celui à l'origine des dégâts.

Il est particulièrement recommandé de souscrire une garantie RCE en même temps que sa RC Pro pour couvrir l'ensemble des situations pouvant être rencontrées dans son métier.

RC vs RCE - Différence obligation

La RCE est toujours incluse dans les contrats Assurup

La garantie RCE est une garantie de base, car il s'agit d'une protection indispensable pour l'entreprise. En effet, personne n'est à l'abri de provoquer des dégâts involontairement au cours d'un déplacement par exemple.

Chez Assurup, nous disposons d'un devoir de conseil envers nos assurés, et nous veillons à toujours proposer les protections les plus adaptées à leurs risques. C'est pour cela que nous incluons systématiquement la garantie RCE lors de la souscription d'une assurance RC Pro.

Cela permet de couvrir un grand nombre de risques, et évite tout préjudice pour des entreprises qui méconnaîtraient les différences entre ces deux types de garanties tout aussi importantes l'une que l'autre.

RC vs RCE - Inclus chez Assurup

Tout savoir sur la résiliation de la RC Pro

Il est important de noter que tous les contrats d'assurance professionnelle fonctionnent sur le principe de l'engagement annuel avec renouvellement par tacite reconduction.

A l'issue de la première année d'assurance, si ni l'une ni l'autre des parties n'a résilié le contrat, celui-ci est reconduit pour un an supplémentaire. Il est alors de la responsabilité de l'assuré de déclarer à l'assureur les évolutions de sa situation. Cela permet ainsi de mettre à jour les conditions de son contrat afin de garder une protection adaptée à sa situation.

Pour mettre fin au contrat en cours, l'assureur comme l'assuré doivent respecter certaines conditions. Voici les principaux motifs de résiliation.

Les motifs de la résiliation RC Pro à l'initiative du contractant

  • Modification de contrat : dans le cas où la compagnie ou le courtier procède à une modification, l'assuré dispose d'une période au cours de laquelle il a la possibilité de refuser cette modification. Si l'assuré refuse la modification, la compagnie peut décider de maintenir le contrat aux anciennes conditions, ou de le résilier. Dans ce cas, il notifie l'assuré qu'à l'issue d'une période définie, de 30 jours généralement, celui-ci ne sera plus couvert. Si l'assuré ne manifeste pas son refus, cela vaut acceptation de sa part, et les nouvelles conditions s'appliquent à la date définie par la compagnie.
  • Cessation d’activité : si la RC Pro fonctionne sur le principe de l'engagement annuel, le Code des assurances dispose dans son article L113-16 qu'en cas de cessation d'activité, l'entrepreneur peut demander à résilier son contrat en cours. En effet, le professionnel n'exerçant plus l'activité déclarée, il n'y a plus lieu d'être assuré pour celle-ci. Dans ce cas, il suffit de fournir à la compagnie un Kbis prouvant que l'entreprise a cessé son activité. L'assuré se retrouve ensuite libéré de son engagement avant la fin des 12 mois réglementaires.
Responsabilité civile professionnelle - Résiliation initiative contractant

Les motifs de la résiliation RC Pro à l'initiative de l'assureur

  • Aggravation du risque : selon l'évolution de l'entreprise, celle-ci peut s'exposer à un niveau de risques plus élevé. L'assureur peut alors refuser de continuer à l'assurer. Dans ce cas, un préavis de 30 jours est laissé à l'assuré pour lui permettre de se réassurer ailleurs avant de mettre fin au contrat.
  • Sinistre : si le nombre de sinistres subis par l'assuré est jugé trop important par l'assureur, généralement parce que les coûts sont jugés trop importants, celui-ci peut décider de résilier à l'issue d'une période de préavis.
  • Non-paiement : si l'assuré est en retard de paiement, l'assureur peut le mettre en demeure. Les étapes de la procédure et la durée des préavis sont strictement définies dans l'article L 113-3 du Code des assurances. Les garanties peuvent être suspendues et le contrat finir par être résilié.
  • Déclaration inexacte ou omission : lors de la souscription, l'assuré doit répondre aux questions de l'assuré en toute bonne foi. Ces déclarations sont signées et l'engagent vis-à-vis de l'assureur. En cas de sinistre, si l'assureur s'aperçoit que le risque avait été mal déclaré intentionnellement, celui-ci peut refuser de prendre en charge le sinistre en opposant une déchéance de garantie, et procéder à la résiliation.
Responsabilité civile professionnelle - Résiliation initiative assureur

Le cas de la résiliation à échéance

L'arrivée à échéance est la situation la plus courante de résiliation d'un contrat. Si l'assuré souhaite mettre fin à son assurance en cours, il a la possibilité de faire une demande de résiliation en respectant généralement une période de préavis avant la date de renouvellement de son contrat actuel. C'est la seule situation pour laquelle il n'y a pas besoin de motif particulier.

Tout comme l'assuré peut décider de ne pas renouveler, l'assureur peut notifier l'assuré qu'il ne souhaite pas procéder au renouvellement pour l'année à suivre. Il suffit pour cela généralement de respecter une période de préavis définie lors de la souscription.

Responsabilité civile professionnelle - Résiliation échéance

Quelles différences entre une RC pro et une RC décennale ?

La RC décennale est un type de responsabilité civile

Les professionnels du BTP et de la construction ont l'obligation d'avoir une RC Pro, mais également une assurance Responsabilité civile décennale (RCD). Cette assurance garantit les dommages pouvant apparaître après la réception des travaux.

Il s'agit bien d'un type de responsabilité civile, puisqu'elle concerne les dégâts provoqués à un tiers dans l'exercice de son activité. Tout comme la RC Pro est obligatoire pour dans le secteur du BTP, la garantie décennale est obligatoire et doit être mentionnée dans les devis et factures que l'entreprise remet à ses clients.

Différence RC pro vs RC décénale - Type de responsabilité civile

La RC décennale couvre les vices dus aux années d'usure

La différence entre la RC Pro et la RC décennale est que les dégâts couverts par la garantie décennale concernent les dégâts constatés dans la réalisation de l'ouvrage. Ces dégâts sont couverts s'ils apparaissent jusqu'à 10 ans après la date de livraison officielle des travaux.

Cela peut concerner :

  • Infiltrations d'eau et moisissures ;
  • Fissures importantes ;
  • Non-fonctionnement d'une évacuation d'eau ;
  • Non-respect des normes incendie, etc.
Responsabilité civile professionnelle - Prise en charge litiges

Quelles assurances complémentaires à la RC Pro ?

L'assurance Bureau / Local professionnel

L’assurance Bureau / Local professionnel, aussi appelée multirisque professionnelle, est l'assurance qui permet de protéger les locaux et les biens professionnels de votre entreprise en cas de sinistre.

Les situations couvertes sont nombreuses : incendie, dégâts des eaux, actes de vandalisme, vol... Elle couvre également le matériel, les meubles et les objets contenus dans les locaux, dans la limite des montants de garantie établis lors de la souscription.

L'assurance bureau est toujours rendue obligatoire par le bailleur commercial pour les locataires. Il s'agit d'un des contrats indispensables pour se protéger efficacement financièrement et matériellement contre l'ensemble des risques auxquels elle est confrontée.

Responsabilité civile professionnelle - Assurance local & Bureau

L'assurance Perte exploitation

La perte d'exploitation, ou perte financière, consiste en un manque à gagner par rapport à une situation. En cas de sinistre affectant vos locaux ou votre matériel, vous pouvez en tant que professionnel être obligé d’interrompre vos activités.

En cas d'incendie ou d'inondation par exemple, les travaux de réparation et de remise en état des locaux peuvent prendre plusieurs mois, pendant lesquels vous êtes dans l'impossibilité d'accueillir vos clients ou d'exercer votre métier. Pendant ce temps, vous devez continuer à payer vos charges fixes et finaliser des prestations en cours pour ne pas perdre vos clients.

La garantie Perte financière permet justement de couvrir financièrement votre entreprise en cas de suspension de votre activité à la suite d'un sinistre. Une indemnisation vous est versée et permet de continuer à payer vos charges, voire de louer des locaux ou du matériel le temps que vos locaux soient réparés. Il s'agit d'une garantie complémentaire à la RC Pro très utile pour vous protéger financièrement en cas de problème.

Responsabilité civile professionnelle - Perte exploitation

La Mutuelle entreprise

Depuis le 1er janvier 2016, tous les employeurs ont l'obligation de proposer à leurs salariés une mutuelle, aussi appelée complémentaire santé. Cette couverture permet de compléter les remboursements de la Sécurité sociale.

L'employeur a l'obligation de prendre en charge à 50 % minimum le coût de le la mutuelle pour ses salariés. Il s'agit d'un contrat collectif très important qui est aujourd'hui vu comme un avantage social indispensable. Cela peut être un argument en tant que marque employeur.

A noter que même si vous êtes indépendant, vous pouvez bénéficier d'une mutuelle via votre entreprise afin de disposer de remboursements supplémentaires de vos frais de santé en fonction de vos besoins.

Responsabilité civile professionnelle - Mutuelle

Combien coûte une responsabilité civile professionnelle ?

Tarif de notre assurance RC Pro

Le tarif de notre assurance Responsabilité civile professionnelle (RC Pro) dépend de différents critères, dont le principal est le fait que votre profession soit réglementée ou non. Il existe en France une soixantaine de professions réglementées, pour lesquelles la souscription d’une RC Pro est obligatoire.

Responsabilité
civile professionnelle (RC PRO)

L’assurance Responsabilité civile professionnelle (RC Pro) couvre la responsabilité de votre société et de tous ceux qui y sont liés (dirigeant, salarié, succursale, etc.). C’est un contrat incontournable.
Professions  réglementées
à partir de
8,33 € / mois
Professions  non réglementées
à partir de
15,44 € / mois

Critères de calcul

Différents critères sont pris en compte par notre algorithme pour pouvoir vous proposer le contrat d’assurance Responsabilité civile professionnelle (RC Pro) le plus adapté à votre société et à vos besoins. Ces critères propres à votre activité et à votre entreprise font varier le tarif de votre RC Pro.

Le prix d’une assurance RC Pro dépend de votre activité

Selon votre activité, votre niveau d’exposition au risque n’est pas le même. Contrairement à beaucoup de compagnies qui résument votre activité à votre code NAF, nous sélectionnons l’activité qui correspond le mieux à vos besoins et à vos risques, pour vous proposer le contrat le plus adapté.

Le coût d’une RC Pro dépend du statut et taille
de la société

Une entreprise comptant des milliers de salariés compte plus de risques qu’un indépendant. Le coût de l’assurance Responsabilité civile professionnelle sera donc plus élevé pour celle-ci. Quelle que soit la taille de votre société, veillez à bien vous assurer !

Les autres spécificités
qui font varier le prix d’un contrat RC Pro

Les spécificités qui entrent en compte dans le montant de la prime sont le niveau des franchises (montant à payer à chaque sinistre), les plafonds (somme maximale prise en charge par l’assureur) ou les exclusions.

Qu'est-ce qu'une assurance RC Pro ?

chevron menu

Comment souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle ?

chevron menu

Qui paie la RC Pro ?

chevron menu

C'est quoi l'attestation responsabilité civile ?

chevron menu