Assurances professionnelles

Galerie d'art

Le monde de l’art présente des risques qu'il convient d'anticiper. Les oeuvres doivent, en outre, avoir une protection adéquate. Souscrire une police d’assurance est le seul moyen de gérer toutes circonstances malencontreuses. Avec cette garantie, les acteurs du marché de l’art peuvent évoluer en toute sérénité. 

Image
Swann P. Galeriste
Plus de 1 500 activités assurées :
trouvez la vôtre !
trust star
4,6 / 5

Comment assurer une œuvre d’art ?

Une œuvre d’art représente une création artistique, pouvant inclure une composition musicale ou un roman, par exemple. Selon l’article 98-A du Code des impôts, elle désigne en soi des objets palpables, avec des dimensions esthétiques, conçus par un artiste. Elle peut donc être une photographie, un tableau, une antiquité, une sculpture, des manuscrits, etc. Toutefois, la législation française précise strictement ce qu’est une œuvre d’art, notamment pour des « raisons fiscales ». celle-ci tire profit de :

-          Un taux de TVA à 5,5% ;

-          Une taxe forfaitaire de vente à 6,5%.

Choix des assurances

Dès l’acquisition d’une œuvre, que ce soit un mobilier ancien, une collection privée, des gravures ou des tapisseries, la question de l’assurance doit immédiatement se poser. Celle-ci reste la mesure de prévention la plus préconisée. Au moment de la souscription, vous avez le choix parmi les différentes formules, chacune offrant divers niveaux de protection.

Le type de couverture sélectionné dépend non seulement de la valeur de l’œuvre, mais aussi des attentes et du budget. D’ailleurs, lors de la sélection de l'assurance, vous devez comparer plusieurs devis, comprenant les garanties, les cotisations et autres.

Choisir entre valeur agréée ou valeur déclarée ?

Il faut savoir qu’il existe deux méthodes pour déterminer la valeur d’une œuvre d’art en cas de sinistre ou dommage accidentel, pour ensuite déterminer le coût de l’indemnisation. Le calcul repose sur la valeur déclarée et la valeur agréée.

Valeur déclarée

Une fois que vous avez choisi les assurances pour vos œuvres d’art, il faut ensuite les déclarer à votre assureur. Chez Assurup, vous disposez d’une aide pour vous accompagner dans la composition de la liste d'options. Vous devez donc fournir les informations sur vos objets de valeur, à savoir :

-          Leur description ;

-          Leur valeur ; 

-          Leur emplacement ; 

-          Les mesures de protection mises en place, etc. 

Valeur agréée

Avant de souscrire à une assurance pour les œuvres d’art, il faut les authentifier et estimer leur valeur. Cela facilite surtout le choix de la couverture correspondante et évite de verser une prime d'assurance plus élevée.

Il faut donc faire évaluer les objets d’art en faisant appel à un expert. Ce dernier peut fournir un certificat d’authenticité et donner une estimation de la valeur de l’oeuvre. Le montant sera ainsi défini à l’avance. Il permet d'avoir une indemnisation plus rapidement en cas de sinistre.

Quels sont les types d’assurance à choisir pour la protection des objets d’art ?

Pour tout professionnel du monde de l’art, il est essentiel de protéger ses activités et ses œuvres contre les risques. Assurup vous propose diverses couvertures pour votre activité, comme l’assurance RC Pro ou l’assurance multirisque professionnelle. 

Assurance Responsabilité civile professionnelle (RC Pro)  

Restaurateurs, commissaires d'exposition, galeristes ou marchands d'art, l'assurance RC Pro est essentielle pour tous les professionnels de l'art. Elle offre une meilleure protection contre tout dommage causé à autrui durant l’exercice de l’activité professionnelle.

À titre d’exemple, si une œuvre est endommagée durant une restauration que vous effectuez, l'assurance RC Pro couvrira les frais de réparation. Elle prend aussi en charge les coûts de remplacement de l'œuvre et les dommages causés aux tiers.

Quels sont les dommages couverts par l’assurance RC Pro ?

L’assurance RC Pro couvre de nombreux dommages, notamment :

-          Les dommages corporels ;

-          Les dommages matériels ;

-          Les pertes de données clients, etc.

Ceux-ci peuvent être des erreurs d’authentification, des accidents subis par un visiteur dans la galerie ou encore une restauration maladroite.

Assurance multirisque habitation

L'assurance multirisque offre une couverture de base pour vos biens personnels. Outre cela, elle active aussi certaines garanties à la suite de sinistres causés par :

  • Les vols ;
  • Le Bris de glace ;
  • Les Dégâts d’eau ;
  • Les catastrophes naturelles ;
  • L'incendie, etc. 

En choisissant cette assurance, il est toutefois recommandé de vérifier les conditions du contrat. Dans certains cas, il se peut que vous deviez envisager des options d’assurances complémentaires si les œuvres artistiques ont une valeur supérieure à celle prescrite.

Quelles garanties optionnelles pour les galeries d’art ?

Il est tout à fait possible de souscrire à des garanties complémentaires pour renforcer votre protection lors de l’exercice de votre activité. Parmi celles-ci, vous avez par exemple la perte d’exploitation ou la protection juridique.

Protection juridique

Commissaires-priseurs, galeries d’art, etc., ces professionnels dans le domaine de l’art peuvent en effet souscrire à une garantie protection juridique. Celle-ci permet de bénéficier de conseils juridiques ou d’une assistance d’un avocat durant une procédure judiciaire. Elle sera adaptée en fonction des besoins de l’assuré, des termes du contrat d’assurance, des limites de la couverture et des exclusions, etc.

Cette assurance est souvent proposée avec l’assurance habitation. Le courtier qui vous prendra en charge chez Assurup vous aidera à comprendre les points à retenir en matière de protection juridique pour une galerie d’art.

Perte d’exploitation

La garantie perte d’exploitation prend généralement en charge les pertes de chiffre d’affaires et autres charges fixes pendant la période d’inactivité. Elle demeure importante en cas de sinistre.

Par contre, vous devez lire attentivement le contrat d’assurance pour ce type de couverture. Il arrive que celui-ci n’inclue pas certains points dans une liste d’exclusions. Le prix de cette garantie dépend de plusieurs éléments : activité exercée, le chiffre d’affaires, la valeur de l’œuvre d’art, etc.

Pourquoi choisir Assurup en tant que courtier d’assurances en ligne ?

Chez Assurup, l’engagement envers les clients reste la priorité. Vous serez donc accompagné et soutenu tout au long de votre souscription, mais aussi lors de vos demandes d’informations.  En optant pour les services de la compagnie, vous profitez de :

  • L'expertise des équipes ; 
  • Services sur mesure ;
  • Assurances adaptées aux besoins ;
  • Un contrat réalisé en 3 minutes seulement, etc. 

Depuis quelques années, la compagnie d’assurance a entamé son aventure pour transformer l’assurance professionnelle à l’aide de la technologie numérique. Elle continue à se développer pour proposer des couvertures encore plus adaptées aux entreprises et professionnels.

En se basant sur un algorithme, ses clients bénéficient d’une couverture appropriée et spécifique à leurs besoins. Les assureurs peuvent donc préparer des contrats d’assurance personnalisés et surtout compétitifs. Par ailleurs, il est possible d’obtenir un contrat en un temps record : en seulement 3 minutes et en ligne. 

Quant au prix des assurances, vous pouvez demander un devis si vous souhaitez souscrire à une assurance. Avec Assurup, vous avez accès à divers types de contrats, simplifiant ainsi la gestion de vos garanties professionnelles.

Les tarifs des assurances professionnelles proposées par Assurup

Ci-après un tableau récapitulatif des assurances professionnelles pour les galeries d’art d’Assurup :

Types d’assurances / garanties Prix (à partir de)
RC Pro 9 euros par mois
Multirisque Pro 15,50 euros par mois

Questions récurrentes

Qu’est-ce qu’une assurance clou à clou ?

chevron menu

L'assurance clou à clou constitue une assurance dommages couvrant les biens matériels contre les dommages physiques. Souvent utilisée pour assurer les œuvres d'art, les bijoux et autres objets précieux, elle reste une assurance recommandée pour les galeries d'art.

L'assurance clou à clou : dommages couverts lors du transport, de l’entreposage, de l’exposition temporaire ?

Le terme "clou à clou" signifie qu'une garantie est mise en place de l'emplacement d'origine jusqu'à la destination des biens. Elle assure même l'indemnisation en cas de dommages survenant durant le transport des objets d’art jusqu’à l’exposition temporaire ou non. L’assurance clou à clou reste assez chère.

Qui fait de l'assurance d'œuvres d’art ?

chevron menu

Comment calculer la valeur d’assurance d’une œuvre d’art ?

chevron menu